Quel est le comble pour une généalogiste ? (édition 2023)

En 2023, je me suis mariée.
Oui, c’est une page professionnelle ici. Mais pour une généalogiste, soyons clairs, se marier, c’est un peu comme être en train de rédiger sa propre page biographique : on est un peu schizophrène… et toujours pro. Ou du moins, on essaye.

En 2023, donc, j’ai préparé mon dossier à déposer à la mairie. Beaucoup de documents sont à fournir : justificatif de domicile, carte d’identité… et bien sûr, une copie intégrale de l’acte de naissance.

Le rendez-vous est pris. Chez moi, il est long à obtenir : mieux vaut arriver avec le bon dossier.

Le jour du rendez-vous approche et je suis inquiète : mon acte de naissance n’est toujours pas arrivé (sur service-public.fr, dans mon espace en ligne). Il faut dire que je suis née à l’étranger : c’est un service particulier, celui de Nantes, qui traite ma demande. Pourtant, je le connais bien ce service : je lui commande très régulièrement des actes, et la réponse arrive toujours en quelques jours.

Que se passe-t-il ?

Le jour J, je trépigne : rien. Je vais à mon rendez-vous un peu honteuse. Pensez-vous : une généalogiste qui n’a pas été capable d’obtenir son acte de naissance !

Finalement, l’acte arrive 30 minutes avant l’heure dite. Je souffle. Je ne l’imprime pas mais télécharge l’acte et l’envoie à l’agente devant moi. Impossible à ouvrir. Je retente. L’acte est corrompu. Je tente une capture d’écran. Erreur d’affichage. Je me consume sur ma chaise. La honte, je vous dis !

Je finis par passer de l’autre côté du comptoir, et par me connecter directement à service-public.fr. Ça marche enfin, après 15 bonnes minutes de tractations pour l’acte de Madame la généalogiste. J’ai bien cru que je n’aurais pas le droit de me marier… ni d’exercer, si ça se trouve. Allons, on se détend.

Après leur mariage, à Schleithal, un jeune couple et leurs ami·es posent devant l'objectif (1911)
En marge de leur mariage, à Schleithal en Alsace, un jeune couple et leurs ami·es posent devant l'objectif (1911)

Les mois passent et le mariage arrive enfin. Me croyez-vous si je vous dis que j’étais heureuse, aussi, de signer mon premier acte d’état civil ?

Le mariage est prononcé. Joie et bonheur. Je me tourne vers le registre… et là, que vous dire ? J’ai paniqué. La main tremblait. Ma signature ? Une patte de mouche infâme au milieu de ces doux mots.

Après la célébration du mariage, les convives alsaciens partagent un repas de noces comme il se doit. Illustration Paul Kauffmann
Après la célébration du mariage, les convives alsaciens partagent un repas de noces comme il se doit. Illustration Paul Kauffmann

Fallait-il absolument que je me marie pour être une bonne généalogiste, plus fine connaisseuse des réalités biographiques cachées derrière les documents officiels ? Peut-être. Ce que je sais en revanche, c’est que désormais, je regarderai les actes de mariage (et leurs signatures) avec un peu de circonspection ; du rire, bien sûr — et beaucoup d’émotion.

Héloïse Hervieux, Profils Généalogie
Héloïse Hervieux, Profils Généalogie

Héloïse Hervieux est généalogiste familiale depuis 2021 et passionnée depuis plus de 15 ans. Dans ce carnet, elle propose un ensemble de notes de terrain, anecdotes de recherche, réflexions sur la pratique de l'histoire familiale et conseils de lecture. Quand elle n'écrit pas ici, elle écrit pour les autres qui, comme vous, souhaitent dérouler l'histoire de leur famille.

découvrir les offres

Partagez, échangez.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires dans le texte
Afficher tous les commentaires

On continue à lire ?

Un homme dessine la cathédrale de Strasbourg à la craie, sur le sol. Une foule le regarde.
Pratiques

9 questions pour bien préparer sa rencontre avec une généalogiste professionnelle

Vous êtes prêt·e à vous lancer dans la grande aventure de la généalogie ? À présent, il est temps de préparer l’enquête. Comment définir une question de recherche, quels documents sont utiles, quelles questions vous seront posées… On fait le point sur les éléments importants pour bien préparer sa rencontre avec une généalogiste familiale professionnelle.

Carte d'identité d'étranger de Léonie L., janvier 1940.
Histoires

Au pays des trois frontières, la valse de papiers

A la frontière entre la France, l’Allemagne et la Suisse, des hommes et des femmes vivent, bougent et s’aiment au-delà des lignes de papier. Mais lorsque la guerre s’en mêle, et que les limites se meuvent, la situation peut vite devenir particulièrement complexe, floue, et handicapante. Surtout pour les femmes et les enfants. Rencontre avec Léonie et Simon.